Dans cet arrêt de principe rendu aux visas des articles 1315, 1341 et 1892 du Code civil, la Cour de cassation rappelle que "la preuve de la remise de fonds à une personne ne suffit pas à justifier l'obligation pour celle-ci de les restituer".