Les sommes dues au titre de contraventions pour stationnement irrégulier et excès de vitesse commis par le salarié lors de la conduite du véhicule professionnel mis à sa disposition ne peuvent faire l'objet de retenues sur salaire hors le cas où l'employeur engage la responsabilité civile du salarié par l'invocation d'une faute lourde.