La Cour de cassation rappelle la solution désormais classique que lorsque le salarié est dispensé par son employeur d'effectuer le préavis, l'inexécution de celui-ci ne doit "entraîner aucune diminution des salaires" qu'il aurait reçus si il "avait accompli son travail".