Dans cet arrêt du 25 octobre 2007, la Chambre Sociale de la Cour de cassation rappelle avec force que l’inexécution du préavis ne doit entraîner aucune diminution des salaires et avantages que le salarié aurait reçus s’il avait accompli son travail.

La privation de l’usage d’un véhicule de fonction durant le préavis doit donc être indemnisée par l'employeur, et ce même s'il "a été mis fin de manière légitime" au contrat de travail.