Au visa de l'article 16-1-1 du Code civil, qui prévoit que "les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent être traités avec respect, dignité et décence", et afin d'empêcher des agissements illicites portant sur des éléments du corps humain après la mort, il a été décidé de désigner un gardien pour les cendres du défunt, le temps que le juge du fond puisse régler le conflit qui oppose les membres d'une famille quant au sort à donner auxdites cendres (dispersion ou conservation dans le caveau familial).