En cas de mariage posthume, les enfants du défunt ne peuvent plus prétendre au capital décès qui leur avait été versé par une caisse primaire, ledit capital devait désormais revenir à la veuve.