Le décret n° 2007-1365 du 17 septembre 2007 autorise les ministères volontaires à remplacer la notation par un entretien professionnel.

Celui-ci porte essentiellement sur :

  • les résultats professionnels obtenus par le fonctionnaire eu égard aux objectifs qui lui ont été fixés pour l'année antérieure et pour l'année à venir ;
  • les perspectives d'amélioration de ces résultats ;
  • sa manière de servir ;
  • les acquis de son expérience professionnelle ;
  • ses besoins de formation ;
  • ses perspectives d'évolution professionnelle en termes de carrière et de mobilité.

L’entretien donne lieu à un compte-rendu qui "comporte une appréciation générale exprimant la valeur professionnelle" du fonctionnaire, celle étant directement liée à "la nature des tâches qui leur sont confiées et du niveau de leurs responsabilités".

L'agent pourra exercer un recours gracieux à l'encontre du compte-rendu de l'entretien professionnel.