En matière d'affermage, la responsabilité des dommages imputables à l'existence, à la nature et aux dimensions de l'ouvage appartient à la seule personne publique délégante.