Très active en matière de lutte contre le spam, la CNIL est associée, en tant qu’observateur, à la création de Signal-Spam qui réunit, sous l’égide des pouvoirs publics, de nombreuses associations professionnelles et spécialistes des réseaux et du commerce en ligne.

Cette plate-forme de signalisation des spams permettra à la CNIL d’engager des procédures à l’encontre des émetteurs de spams identifiés et aux usagers d’internet de mieux se défendre contre le spam.

Mise en place par l’association Signal-Spam, la plate-forme nationale de signalisation (www.signal-spam.fr) permet aux internautes de transmettre les messages non sollicités soit au moyen d’un plug-in spécifique soit en remplissant un formulaire en ligne qui nécessite alors la saisie du code source du courriel indésirable.

Ce nouvel outil permettra de diminuer le phénomène du spam en améliorant l’action des pouvoirs publics dans leur mission de poursuite des auteurs de spams et en aidant les fournisseurs d’accès dans la sécurisation de leurs réseaux. Signal-Spam est également destiné à renforcer les bonnes pratiques des expéditeurs de courrier électronique et évaluer la menace du spam en France.

Une suite de la «boîte à spams » de la CNIL.