Par une circulaire adressée à l'ensemble des Préfets, Madame Michèle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur, annonce que face à l’évolution du phénomène des dérives sectaires, il apparaît nécessaire de relancer l’action des pouvoirs publics en adaptant les méthodes de lutte à cette évolution.

La circulaire rappelle l’arsenal juridique disponible pour mener cette lutte, en précisant que ce dernier "semble suffisant" et que les difficultés tiennent de sa mise en oeuvre "qui ne peut se fonder que sur des éléments concrets, des faits avérés et pénalement répréhensibles".