La marge de tolérance appliquée aux automobilistes (5 km/h ou 5%) demeure inchangée.

Dans son édition du 6 juillet 2009, Le Figaro rapporte qu'alors "qu'un arrêté en date du 4 juin et publié le 23 juin au Journal officiel vient de réduire les erreurs maximales tolérées pour les cinémomètres (appellation officielle des radars), le ministère de l'Industrie se veut rassurant. Il n'est pas question d'abaisser pour autant la marge de tolérance qui permet aujourd'hui à un automobiliste flashé à 95 km/h dans une zone limitée à 90 de ne pas écoper d'une amende".

Ainsi, "les forces de l'ordre feront toujours un abattement de 5% par rapport à la mesure effectuée par l'appareil" de contrôle de la vitesse, a assuré lundi un responsable du ministère de l'Industrie, en expliquant que l'abaissement de la marge d'erreur des radars à 3% ne concernait que les constructeurs. "Pour les automobilistes, ce sera toujours 5% qui sera appliqué", a affirmé Jean-Marc Le Parco, responsable du service des instruments de mesure.