En présence de Jean-Louis Borloo, Michèle Alliot-Marie, Roselyne Bachelot, Dominique Bussereau, Christian Estrosi et de Martin Hirsch, le Premier ministre a tracé les grandes lignes de sa politique en matière de sécurité routière, répondant ainsi aux objectifs fixés par le président de la République :

  • réduire le nombre de personnes tuées à moins de 3 000 d’ici à 2012 ;
  • diviser par deux le nombre d’utilisateurs de deux-roues tués sur les routes et les accidents mortels dus à une forte alcoolémie ;
  • diviser par trois le nombre de jeunes tués sur les routes.

Pour y parvenir, le comité a préconisé plusieurs mesures :

  • renforcer les contrôles et les sanctions pour lutter contre la vitesse en déployant 500 nouveaux radars par an pendant 5 ans ;
  • confisquer le véhicule en cas de conduite sans permis ou de récidive en excès de vitesse ou alcool ;
  • lutter contre le trafic de points en créant une incrimination pénale spécifique ;
  • lutter contre l’alcool au volant en équipant certains véhicules d’éthylotests antidémarrage. Les cars scolaires seront concernés d’ici à la rentrée 2009 ;
  • interdire la vente de boissons alcoolisées dans les stations-service ;
  • confisquer le véhicule en cas de récidive de conduite sous stupéfiants.

Les départements d’outre-mer feront l’objet d’une attention particulière dans ce domaine.

La sécurité des cyclistes sera renforcée par le port obligatoire, la nuit et hors agglomération, d’un gilet rétro-réfléchissant. Une campagne incitera au port du casque pour les cyclistes, notamment les enfants.

En marge du comité, le Premier ministre a signé une charte de prévention du risque routier avec la profession du transport routier de marchandises visant à réduire les accidents au travail.

La réforme du permis de conduire fera l’objet d’un comité interministériel spécifique programmé mi-2008.