Le préjudice moral lié aux souffrances psychiques et aux troubles qui y sont associés, dès lors qu'il est inclu dans le poste de préjudice temporaire des souffrances endurées ou dans le poste de préjudice du déficit fonctionnel permanent, ne peut être indemnisé séparément.