Saisi par l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA), le juge des référés du Tribunal de grande instance de PARIS, au visa de l'article L. 3323-2 du Code de la Santé publique, ordonne la suppression des messages publicitaires en faveur de boissons alcoolisées de la société Heineken sur son site, et ce sous astreinte de 3000 € par jour de retard.