La loi n° 2007-1787 du 20 décembre 2007 relative à la simplification du droit comprend de nombreuses mesures venant grandement simplifier le quotidien des collectivités territoriales.

Ainsi, en matière de marchés publics, le maire et le dirigeant de l’entreprise pourront prendre toute décision relative aux "accords-cadres d'un montant inférieur à un seuil défini par décret, ainsi que toute décision concernant leurs avenants qui n'entraînent pas une augmentation du montant du contrat initial supérieure à 5 %, lorsque les crédits sont inscrits au budget". De plus, pour les avenants aux marchés publics entraînant une augmentation du montant global supérieure à 5 % du marché initial, ils n'auront désormais plus à être soumis à la commission d'appel d'offres dès lors que le contrat initial n'y a pas été soumis.

Dans l'exercice de son pouvoir de police, le texte exclut des décisions prises par le maire celles "relatives à l'exploitation, par les associations, de débits de boissons pour la durée des manifestations publiques qu'elles organisent".

Le maire pourra par ailleurs "accepter les indemnités de sinistre" liées aux contrats d'assurance souscrits.

Le texte prévoit en outre de rendre gratuite l'autorisation d'occupation ou d'utilisation du domaine public, sous réserve qu'elle ne présente pas "un objet commercial" pour son bénéficiaire.