Le bâtonnier de l'Ordre des avocats à Paris et le président de la Chambre des notaires de Paris ont condamné avec la plus grande fermeté "les atteintes portées au secret professionnel par l'interception, la transcription et la divulgation publique de la teneur de conversations privées passées entre avocats et notaire et leur cliente".

"Sans retenue, depuis des semaines, dans les médias comme sur Internet, le secret professionnel, pourtant d'ordre public et érigé en norme communautaire, est violé", ajoute le communiqué de presse.

Des actes notariés, dont le contenu est couvert par le secret, font l'objet de révélations et de commentaires.

Ces dérives sont inacceptables.

Cette situation révèle "qu'une réflexion doit être menée d'urgence, dans la plus totale transparence, sur une meilleure protection de la vie privée et du secret professionnel.

Avocats et notaires ont indiqué être prêts à y apporter leur contribution.