Dans le cadre d’une collaboration sans précédent, dix autorités de protection des données personnelles et de la vie privée, qui représentent 300 millions de personnes, parlent d’une seule voix dans une lettre commune adressée à Google et d’autres acteurs d’Internet.

Cette lettre leur rappelle qu’ils doivent respecter les lois dans chacun des pays où ils déploient des produits et services en ligne.

En effet, ces autorités, dont la CNIL, estiment que Google et d’autres entreprises internationales négligent trop souvent les valeurs et les lois relatives à la protection de la vie privée dans le cadre du lancement de leurs nouveaux produits.